GR-Meeting

Dates: 18 – 23 / 07 / 2012

Venue: kryoneri – Korinthias (Greece)

Thematic: Sports and Social Inclusion for People with special needs; people in rural areas (young people, young women, adults.

 

Activities during the meeting

Presentation of the participants

Presentation of the host organisation

Visit of local infrastructures

Visit of the town of Corinth and its sports’ programme for all and infrastructures

Discussion in sub groups

Presentation of European programmes for youth and inclusion strategies

 


RESULTS of WORKSHOPS

 

SPIS     Eléments de langage sur le Handicap   [By Gérard Fenoy]

 

6 millions de handicapés en Europe ; un nombre qui s’accroît avec :

- l’allongement de l’espérance de vie,

- la multiplication des accidents de la route, qui touche surtout des jeunes disposant des revenus permettant l’achat d’un véhicule ou d’une moto,

- la vogue des sports dangereux (parapente, grande vitesse, ski acrobatique) qui touche également des jeunes d’un milieu social aisé susceptible de financer les appareillages (cas de l’athlète Sud-africain autorisé à participer aux Jeux Olympiques, et non Paralympiques, de Londres).

 

Ce matériel est souvent très coûteux. Mais il permet une intégration dans la société. Jadis les familles dissimulaient leurs proches handicapés. Aujourd’hui on considère qu’ils ont droit à une vie comme les autres (école, loisirs, culture, sports, famille) avec bien entendu des exigences spéciales (un accompagnateur). Les baigneurs de Copacabana n’imaginaient pas que les jeunes aveugles français puissent apprécier autant d’entrer dans les vagues. Ils n’avaient jamais vu de chiens d’aveugles. Ils s’étonnaient de voir ces aveugles à 100% se déplacer sans encombre dans une ville inconnue.

 

L’accompagnement des personnes handicapées est une source d’emploi non négligeable ; le même constat s’adresse aux personnes âgées. Ce sont souvent des jeunes sans qualification, des immigrés, qui acceptent ces tâches mal payées.

 

A nous de trouver et d’imaginer des jeux compatibles avec chaque handicap. Il est avéré qu’un membre ou un sens atrophié entraîne le développement exceptionnel d’un autre sens, ou d’un autre muscle : cas des nageurs sans jambes, ou des joueurs de tennis de table. Aujourd’hui il n’est plus rarissime de voir un aveugle courir le poignet lié à celui d’un bien voyant, ou de voir des aveugles jouer au foot avec un ballon sonore.

 

Il faut reconnaître la difficulté particulière des handicapés mentaux, qui ne connaissent pas la même gravité de situation, et qui ont soumis à des changements d’humeur brutaux (logorrhée, pleurs, rires, colère, amour…) Ceux-ci ont besoin d’un personnel spécial formé et compétent.

 

Il nous semble fondamental de faire jouer ENSEMBLE les handicapés et les non-handicapés, en modifiant le cas échéant les règles classiques ; mais il ne s’agit pas de faire des compétitions. Idem dans une famille ou l’aîné aura de fait l’avantage sur ses cadets, ce qui ne les empêche pas de courir, sauter, nager ensemble. Pensons également aux malades qui doivent être maintenus sous le toît familial en attendant leur guérison.

 

Avec l’augmentation du nombre des personnes âgées, et de la vogue actuelle pour conserver le plus longtemps possible leur autonomie via une activité physique, s’ouvre tout un pan de nouveaux sports : la randonnée pédestre, le TAI CHI dans les squares de Paris, la marche dans l’eau ou le body building…

 

Notre époque a relevé le défi du sport féminin, refusé par Pierre de Coubertin en son temps. Aujourd’hui, non seulement l’athlétisme, mais le football et même la boxe s’ouvrent à des pratiques féminines. Il y a des décennies que les bébés nageurs de Montrouge ont invité dans le petit bain les mamans enceintes et les papas. Une démarche aussi optimiste peut se concevoir en direction des handicapés.

 

Results of discussions: People with Special Needs & Sports

IN SLOVAKIA

The Slovak Republic resulting from the integration of law.

Is provided at three equal levels.

  1. integration into the normal class
  2. special classes in elementary schools
  3.  special schools for physically and mentally disabled

 

Sport for the disabled is supported not only in schools but also in cooperation with individual unions – police, firefighters… They prepare special competitions and events for  people with special needs.

 

Daily school for mentally disabled

Bilingual high school students organized a sports day for the mentally handicapped. They organize various competitions and relays. For each discipline will receive a reward, a medal, applause. At the end of the day will also evaluate the overall placement and is also awarded medals and prizes. Makes the closing ceremony which will receive recognition. There is a common entry and easy dance steps that make all along. This day is organized at least once per school year.


 

Photo Gallery

Go to Top